Recherche vétérinaire


Parmi les métiers de pointe liés au monde animal, la recherche vétérinaire tient un rôle de premier choix. La recherche vétérinaire concerne plusieurs domaines.


La recherche vétérinaire peut avoir des objectifs pragmatiques immédiats. Dans le domaine pharmaceutique, les vétérinaires sont amenés à concevoir des médicaments à destination des animaux, ou même des humains. Les industriels encouragent la recherche vétérinaire dans le domaine de l'alimentation animale, qui représente un marché florissant ! La recherche vétérinaire peut aussi faire partie d'un travail de surveillance et de prévention. Dans le domaine de la santé publique, l'attention des vétérinaire est focalisée avant tout sur l'étude des maladies animales, leur degré de transmissibilité à l'homme. L'étude des retombées potentielles des aliments d'origine animale sur la santé du consommateur font également partie de la recherche vétérinaire. Enfin, la recherche vétérinaire peut correspondre à des attitudes d'observation et de surveillance. La protection de l'environnement et l'étude de la biodiversité des espèces constituent un pan essentiel de la recherche vétérinaire.


Pour pouvoir pratiquer la recherche vétérinaire, quel que soit son domaine d'application, un niveau d'études extrêmement élevé est requis. La plupart des vétérinaires que l'on côtoie pour soigner les animaux de compagnie disposent d'un DEFV, obtenu après quatre ans d'études en école vétérinaire. Pour participer à la recherche vétérinaire, quatre années d'études supplémentaires sont encore nécessaires : une d'approfondissement, et trois pour préparer un DESV, pratiquer un internat ou un résidanat, ou encore écrire une thèse d'université.


La recherche vétérinaire se fera indifféremment au sein d'organismes privés, à visée commerciale, ou dans des institutions publiques exclusivement dédiées à la recherche, comme le CNRS.




xhtml   css   @